Une idée

Je voudrais "souffler" une idée à nos spécialistes en toutes choses. Cette idée, pour faire avancer l’envie à ceux qui voudraient créer une entreprise, serait d’avoir la certitude que la "main" affamée de l'état ne prélève aucune taxe pendant environ trois ans. Cette absence de prélèvement de taxes, permettrait aux jeunes entreprises, non seulement de réussir, mais d’avoir la certitude de ne pas faire faillite dans les mois qui suivent leur mise en marche. Ces faillites précoces, qui se produisent à cause justement de ces prélèvements de taxes que chaque créateur d’entreprise est obligé de s’acquitter.

Cette situation qui se passe de nos jours, fait que les grandes entreprises sont bien heureuses des réglementations actuelles, puisque le fait que de nouvelles entreprises ne peuvent se créer, ils ont la tranquillité que personne ne viendra entraver le déroulement de leur monopole, puisqu'en plus ils reçoivent des aides de l'état. Les aides de l'état sont mal distribués ! Les aides sont trop généralisés ! Les grandes entreprises reçoivent des aides alors quelles n’en ont nul besoin. Ce sont les personnes seules ou en petits groupes qui devraient bénéficier d’aides pour créer leur entreprise, car cette pratique permettrait de mettre un frein au chômage. Mais je sais que je raisonne en l’air, et que cette simple idée ne sera jamais appliquée. Pourtant je sais que certains de nos dirigeants ancestraux l’ont pratiquée, et que cela a bien avantagé les développements commerciaux et industriels de ces époques.

Je sais que depuis toujours les masses ont plié le genou devant ces pouvoirs que sont les grands monopoles. Mais je sais aussi que de temps en temps les masses se révoltent contre ses monopoles, et il semblerait que nous soyons de nouveau devant une explosion des masses. Il suffit pour s'en rendre compte de regarder les situations paradoxales qui dominent notre société d'aujourd'hui.

Qui sont ces paradoxes, ils sont très nombreux ? Ils sont aussi nombreux que la bêtise humaine est grande. Mais je ne citerai qu'un seul exemple, car si je devais les citer tous, les années qui me restent à vivre ne suffiraient pas, même en y travaillant tous les jours.

Nous avons tous les jours des manifestations de masse qui dénoncent leur situation de faible revenu et de leur pauvreté, et ils ont raison. Ils sont pour la plupart vraiment pauvres. Et puis de l'autre coté nous avons la plupart du temps ses mêmes masses qui se retrouvent dans les stades ou devant leur téléviseur pour se comporter comme des hystériques devant des "joueurs" qui courent après un ballon pendant près de deux heures. Il faut voir, que dans ces "joueurs" certains gagnent en une journée, (et je ne prends que la moyenne) ce que ceux qui les regardent gagnent en une année. Il y à même des joueurs de foot qui gagne en une année le salaire de plusieurs "smicards" en toute une vie. Si cet exemple n'est pas un exemple de la bêtise humaine, je veux bien admettre que le seul imbécile c'est moi.

Ce n’est pas que je sois contre le foot pas plus que contre les sports en général. Mais quand je vois les sommes investies dans les manifestations sportives. Quand je vois les sommes en jeu dans le "transfert" d’un joueur de foot qui se déplace d’un club à un autre. (Je croyais que le commerce de l’être humain était aboli, quelle foutaise). Quand je vois les sommes énormes qui sont investie dans ce sport qui est le foot, compte tenu de la misère dans notre monde, et pour commencer dans notre pays. Toutes ces sommes énormes qui représentent des dizaines de milliards chaque année, il faut vraiment que les masses ne sachent regarder nos sociétés que par le mauvais bout de la lorgnette. Mais nos spécialistes de la question savent-ils eux aussi, par quel bout de la lorgnette ils doivent regarder les sociétés qu’ils nous fabriquent, je ne le pense pas.

Regarder les misères de notre monde, et regarder un joueur de foot donner un coup de pied dans un ballon, je me dis qu’à chaque fois qu’il tape dans ce ballon, il ne tape pas dans le ballon, il donne un coup de pied dans toutes les revendications de la misère du monde, et ce n’est pas une image. Ces sommes investies dans tous ces sports d’où viennent-elles ? Elles viennent de nos poches, par ce moyen que l’on appelle la publicité. Ce sont les sommes qui nous sont prélevées chaque fois que nous consommons un produit de consommation qui nous est nécessaire pour survivre. "Je parle bien sûr de ceux qui chaque jour sont contraint de chercher les quelques francs qui leur sont nécessaires pour manger".

Je viens d’entendre ce jour 29/12/97 une des aberrations comme il m’arrive d’en entendre souvent. Et voilà cette aberration. Un spécialiste de l’économie sur France inter, qui a comme nom "Jean-Marc Sylvestre", et qui parle tous les jours ouvrables à 7 h 25. Il parlait de la faillite économique de la Corée du sud, et il disait que cette faillite n’était pas une mauvaise affaire puisque les milliards que le F.M.I. avait investis dans cette faillite permettait de "conserver" un niveau de possibilités de "consommation" de cette région afin que nos entreprises occidentales puissent continuer à exporter vers ces Pays. Je trouve cela d’un bon sentiment, mais ces spécialistes de l’économie ont-ils pensé un seul instant que nous avons dans notre Pays des millions de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, et qu’on ne pense pas qu’il suffit de donner à ces gens les moyens de consommer pour faire repartir la consommation dans notre Pays, sûrement non ! Ces raisonnements ne peuvent pas sortir de la tête de gens qui se prétendent les têtes pensantes de toutes sociétés dites modernes. Et les gouvernements successifs qui nous gouvernent en sont encore plus incapables.

Retour....