Un cas pour le comprendre…

Un cas pour le comprendre il faut le vivre, et seul ceux qui vivent la misère journellement pourraient en parler. Je peux citer quelques exemples de ceux que l'on entend tous les jours, et qui démontre une fois de plus la bêtise humaine.

Voyez pour ceux qui comme moi écoutent l'émission, "le téléphone sonne". C'est toujours la même personne qui mène les débats. Voyez "polémique" le dimanche sur France 2. Encore la même personne qui mène le débat, et j'en passe et des meilleures. Je ne les citerai pas tous, mais tout se passe comme si une même personne était capable de parler de tout, d'analyser tout, de comprendre tout. Ces gens ont forcement des opinions sur les questions traitées, mais ne peuvent être qualifiés pour définir le sujet traité, et de ce fait laisse les invités se "crêper le chignon", et font croire à certains de ceux qui les écoutent que le débat a été fructueux. Mais nous restons toujours sur notre faim après de tels débats.

Plus le temps passe et plus nous restons sur notre faim ! Au sens figuré pour certains et au sens vraiment propre pour ceux qui tous les jours leur situation se dégrade. Ils ont vraiment de plus en plus faim. À coté de cela on nous parle tous les jours des records de la bourse et des organismes financiers. De ceux qui font "faillite" et de ceux qui s'enrichissent sur le dos de ceux qui font "faillite". Mais qui paie ces faillites ? Ce sont ceux qui tous les jours vivent une situation qui se dégrade. Qui peut penser que cela pourra durer longtemps, ceux qui en profitent bien sûr ! Qui pourra admettre longtemps que cela doit durer éternellement ? Certainement pas ceux qui en subissent tous les jours les inconvénients, les souffrances, et les malheurs. Voyez l'Albanie ! Les situations de ce genre ont toujours été la "graine" des révolutions. Je n'invente rien ! Et ceux qui ne voient pas cette situation feraient bien d'y regarder d'un peu plus près.

Nous ne sommes pas des piafs à qui l'on pourra jeter tout le temps des miettes. Si la bêtise humaine accepte souvent des situations qui en rendent la majorité inconsciente, au point de supporter pendant des périodes plus ou moins longue la "soumission" fait que la réaction en est que plus violente et le résultat plus catastrophique. Notre passé nous l'a appris, mais les responsables de notre présent n'ont pas l'air de s'en rendre compte. La bêtise humaine n'est pas forcement située que dans les "couches inférieures". Elle est malheureusement partout, et peut-être même plus dans les "hautes sphères" de nos sociétés. Elle est de la faute de ceux qui n'ont pas la "sagesse populaire", comme se plaisent à le répéter la plupart des soi-disant grands hommes. Ainsi que la plupart des commentateurs de radio ou de télévision.

Cette bêtise humaine, cette incommensurable bêtise humaine, nous en avons des exemples frappant tous les jours, soit en paroles ou en images, soit les deux en même temps. Je me demande quel niveau d'intelligence il faut avoir pour sortir des "formules" pareilles. C'est tous les jours que nous devons supporter ces âneries, et je ne suis pas toujours auprès de mon poste de radio pour l'éteindre. Telle ces messages diffusés par la Birkins pour aller en Angleterre ou ces messages pour changer de salle de bain ou ces messages du gaz de France qui vous pousse à "avoir de l'eau chaude tout le temps". Mais ce qu'il ne dit pas, en ce qui concerne le Gaz de France, c'est que faire une publicité pareille entraîne les "imbéciles" à laisser couler l'eau, alors que l'on sait que l'eau est devenue une denrée rare et qu'il ne faut pas la gaspiller. Ce sont des messages de ce genre qui permettent de constater le niveau de cette bêtise humaine, cette incommensurable bêtise humaine. Quand je suis à coté de mon poste je l'éteins, et je préfère le silence à ces messages répétés inutilement. Ha ! Si tout le monde faisait comme moi, éteindre son téléviseur ou sa radio quand ces âneries sont répétées. Mais la bêtise humaine est la plus forte, et ceux qui diffusent tous ces messages le savent bien. Ce sont eux qui tiennent le bout de la corde de ces âneries, et savent très bien que ceux qui tiennent l'autre bout ne le lâcheront pas. Tout au moins la majorité et cela leur suffit.

Retour....