Toujours la bêtise humaine

Encore un exemple de la bêtise humaine, c’est le concours de lancer de pantoufle, dont le record serait de 34 mètres. Qui peut avoir inventé une pareille bêtise ? Qui peut avoir fait en sorte que cette bêtise se perpétue dans le temps ? Comment des êtres humains peuvent-ils s’abaisser dans de tels "jeux" ? Comment aussi des médias peuvent-ils se déplacer pour "médiatiser" de telles âneries ? Comment aussi de telles âneries peuvent-elles être imprimés dans les journaux ? Seul la bêtise humaine peut faire que du temps et de l'argent soient employés inutilement alors que tant de choses utiles sont à faire. Des exemples de la bêtise humaine j'en citerais des centaines, et même des milliers, quand ces exemples me reviennent en mémoire. Pourquoi toute cette accumulation de bêtise ? Lorsque je les constate dans ma vie de tous les jours, je n'ose en croire mes sens. L'être humain ne se pose pas assez de questions sur ce qu'il ressent, sur ce qu'il entend et sur ce qui fait sa vie de tous les jours.

Si j'en reviens à seulement il y a 2000 ans, et si les masses présente à cette période s'étaient posé plus de questions, sur ce que l'on voulait leur faire avaler, et que l'espèce humaine avale toujours, nous n'en serions pas ou nous en somme. Il n'y aurait pas eu les massacres que notre espèce a connu, en passant par les croisades, le massacre des cathares, le massacre de la saint Barthélemy, ainsi que tous les autres massacres qui se sont perpétrés pendants ces millénaires passées. Il n'y aurait pas eu le génocide des juifs pendant la dernière guerre. Il n'y aurait pas en ce moment les problèmes entre les juifs et les Palestiniens. Il n'y aurait pas les massacres de civils en Algérie, et tout ce qui a été perpétré par les "motivations" des religions ne se serait pas produit.

Les mentalités ne seraient pas ce quelles sont en ce moment. Toutes ces luttes entre les humains qui continuent, ne sont que le résultat des siècles passés. Quand je vois en cette fin d'année 97 le foutoir de situations que nos décideurs ne sont pas capables d'y trouver une solution ? Quels sont ces foutoirs ? D'abords les grèves des routiers, et nos grands décideurs ont-ils vraiment pensé qu'ils avaient résolu le problème. Si oui ! Alors ils sont encore plus simplets que je ne le pensais. Plus simplets que les réalités nous les montrent. Ils ne se sont pas aperçus que les responsables de ces situations, ce sont encore une fois et toujours les empires. Ces empires qui dominent toutes les situations catastrophiques qui existent entre les entreprises et les salariés, et que les pouvoirs politiques ne peuvent pas et ne pourront pas redresser. Ce ne sont pas les 35 heures prévues dans une loi prochaine qui va améliorer les relations entre les entreprises et les salariés, elles ne seront pas suffisantes pour rétablir l'équilibre de ces pyramides inversées qui penche de plus en plus du côté qu'elles vont tomber.

Comment notre pouvoir politique actuel, peut-il penser et faire le rapprochement entre ce qu'ils ont fait en 1936 et ce qu'ils font maintenant ? Après 1936 et les 40 heures il y a eu la guerre de 39-45, c’est ce qui a rétabli la situation des chômeurs, en les envoyant comme cela se fait toujours en pareil cas, servir de "chair à canon", faisant dans notre monde plus de 50 millions de morts, et aussi, suite à cette hécatombe, en recréant des emplois pour reconstruire tout ce qui avait été démoli par cette bêtise humaine, cette incommensurable bêtise humaine. Ce qui a été du même coup une solution radicale contre le chômage, en ne s'occupant plus des 40 heures. Mais que peut-on espérer en notre époque où tout a été fait et c'est tant mieux, pour éviter de nouveau une telle catastrophe humaine. Il va bien falloir trouver une solution pour que tout le monde travail. Car si le nombre de chômeurs augmente, et il va augmenter malgré sa situation de Yo-yo, que peut-il se passer ? La chose est assez simple à imaginer, ce sera la révolution.

Si l'on regarde notre situation avant 1789 et maintenant, nous pouvons dire que la révolution couve, tout comme couve l'explosion d'un volcan que nos vulcanologues étudient avant les faits réels, avant l'explosion s'ils ne se sont pas trompés. En ce qui concerne la révolution de 1789 nos historiens ont bien vu que cette révolution a commencé bien avant son "explosion". Nous savons maintenant que cette révolution a commencé sous Louis XIV, c'est-à-dire un siècle avant son "explosion". Je pense que cela devrait faire réfléchir tous nos pouvoirs politiques qui vont se succéder dans les quelques années qui viennent, et qui devrait faire réfléchir aussi tous les responsables présents que sont les empires. Mais je sais d'avance que je prêche en l'air, et que ce que j'écris en ce moment ne sera jamais pris en compte. Mais je l'écris quand même pour me soulager moralement de ces erreurs, que j’adresse à tous ces responsables d'une catastrophe qu’ils ne sont pas capables de prévoir. Pourtant cette catastrophe me semble à ce jour inévitable, si les mesures nécessaires à prendre ne sont pas prises. Il faudrait que le travail soit partagé. En ce moment nous avons une condition très favorable pour mettre en pratique les 32 heures de travail et les trois jours de repos, il suffit pour cela de regarder de plus prés le motif de la grève de France 3. Cette grève qui a pour motif les inégalités de salaires entre les deux chaînes publiques, serait l’occasion, si nos grands décideurs étaient capables de comprendre ils en profiteraient pour appliquer les 32 heures, dans cette entreprise qui est une entreprise publique. Et de plus, une entreprise qui est permanente dans le travail sept jours sur sept. Il serait plus rentable d'investir dans ces 32 heures, plutôt que de consacrer des sommes d'argent à aider les entreprises à pratiquer les 35 heures, qui vont encore faire des bénéfices sur le dos des contribuables que nous sommes. Car donner autant d'argent à ces entreprises c'est créer encore des impôts qui vont encore réduire le pouvoir d'achat des plus faibles, et je ne veux pas m'étendre sur les conséquences de telles pratiques de la part de nos pouvoirs politiques. En investissant dans les 32 heures à France 3 sans diminution de salaires je suis sûr que la grève s'arrêterait tout de suite. Cet investissement créerait une dynamique pour la solution des 32 heures dans tout le Pays et même au-delà. Nous serions pour une fois les premiers à prendre une mesure qui ferait tomber la pression dans les conflits sociaux qui ne vont pas cesser de s'amplifier dans les années à venir. Il n'est pas besoin d'être devin pour prévoir un tel avenir. Seul nos incapables, et ils sont nombreux ne peuvent que persévérer dans les solutions qu'ils ont choisies.

Retour....