Que faudrait-il faire ?

Que faudrait-il faire ? Qu’aurait-il fallu faire ? Il aurait fallu il y a quelques années virer Mitterrand et son équipe. L’incapacité à long terme de ces hommes est trop flagrante pour le nier maintenant. Mais ce qui est fait est fait, "il ne faut jamais regretter ce qui est fait, il faut toujours essayer de mieux faire". Alors oublions Mitterrand, qui n’est plus maintenant qu’un vieux souvenir. Il nous a même menti sur sa maladie. Si nous l’avions écouté à la fin de son deuxième septennat il nous aurait presque fait pleurer. En ce qui me concerne je n’ai pas été dupe, il pensait trop fort pour que je ne puisse l’entendre. Oublions aussi sa suite qui n’a su mieux faire, et regardons plutôt ce qu’il faudrait faire pour éviter toujours les mêmes erreurs, qui se reproduisent inévitablement à chaque élections. Et pourquoi ? Parce que tous ceux qui font partie du groupe de tête font aussi partie de ce pilier économique. Ils subsistent avec l’argent de ce pilier et ne font pas partie de la masse qui alimente ce pilier (ou si peu).

Actuellement, les besoins nécessaires pour faire fonctionner ce que l’on appelle les acquits sociaux ne sont alimentés que par les retenues faites sur les salaires. Ors si je regarde bien les choses, tout le monde est salarié. Même notre chef d'état. Que se passe-t-il entre les retenues des salariés de la base et les salariés de la "haute" ? Les salariés de la base n’ont que leurs salaires et les retenues sont à "100%" appliqués à leur revenu. Ce qui fait, que des salariés et des retraités comme moi, ne peuvent prétendre participer aux bienfaits, que nos sociétés dites démocratiques, mais surtout de consommation, pensent qu'ils se développent qu'à grands renforts de publicités. Mais ce n'est qu'un leurre. Avec les prélèvements exorbitants pratiqués sur les salariés, qui, il faut l’admettre, ces prélèvements sont de plus en plus importants, et grève plus ou moins chacun en fonction de son revenu. Mais on oublie ou on omet de considérer, les revenus financiers comme des revenus normaux, sur lesquelles il aurait fallu percevoir des charges aux même taux que sur les revenus des bas salaires.

On a même fait mieux ! Plus vous pouvez placer de l’argent dans ce pilier boursier, plus vous êtes exonéré d’impôts. C’est une imbécillité ! C’est une escroquerie envers les masses ! C'est une incapacité flagrante de ceux qui prétendent être capable, alors qu’ils ne sont pour la plupart que des incapables.

Si ce que j'écris n'était pas la réalité, pourquoi en sommes-nous réduits à de telles disparités. Ce sont les seules définitions envers ces responsables que je vois possible pour qualifier cette erreur, et encore je suis modeste. Tout se passe, comme si l’argent qu’on a laissé circuler hors du fonctionnement nécessaire au bien de tous, était la solution favorable pour un bon fonctionnement que peut représenter l’ensemble d’un engrenage sans grincements. L’engrenage de nos sociétés actuelles grince de plus en plus, et un engrenage qui grince, a tendance à s’échauffer, et si l’échauffement devient trop important, l’engrenage explose. Cette explosion est toujours le résultat de ne pas avoir fait ce qu’il fallait faire. Laisser perdurer la situation présente ne peut que nous faire revivre des situations passées, et cela est inévitable. L’oubli est un mauvais conseillé. Nous en sommes comme si tous ceux qui possèdent cet argent avaient encore besoin de consommer, alors qu’ils ont tout. Ils ne consomment pas ils gaspillent. Alors que dix millions de personne dans notre Pays manque du nécessaire et cela continuent, à moins que !

J’entends dire maintenant que tous les revenus vont payer, il serait temps que cela se produise. Car je me rends compte que pour faire payer tous les revenus, on commence encore une fois par faire payer les petits revenus, puisque la T.V.A. a augmenté de 2 points et la C.S.G ou toutes autres charges va augmenter. Alors qu’il aurait fallu dans un premier temps mettre sur le même plan tous les revenus quels qu’ils soient. Je dis bien tous les revenus, y compris les revenus au-dessus du plafond de la sécurité social. Ce plafond ne devrait pas être, c’est une injustice. Les bas salaires paie trop de charge sociale pour l’ensemble des citoyens susceptible d'être malade, et soutenus. Tout le monde devrait être à égalité devant la maladie. Les petits salaires ne peuvent avoir droit à tous les soins qu’ils méritent, puisque seule les riches peuvent se payer les cures thermales, les soins dentaires, les lunettes et j’en passe. Parce que les riches sont remboursés aux mêmes titres que les pauvres, tout en payant moins de charges par rapport à leurs revenus, ils peuvent donc payer la différence plus facilement. En plus ils peuvent se payer une mutuelle qui leur permet d'être remboursés de toutes leurs dépenses. Chose que ne peut faire un petit salarié ou retraité, je sais de quoi je parle.

Si les sources qui alimentent les caisses de remboursement des frais médicaux et tout ce qui si rapporte, ne réussissent pas à équilibrer la balance entre les recettes et les dépenses, ce n’est pas parce que ces sources sont trop faibles mais, parce que ces sources ne sont pas assez nombreuses. Puisqu'on le sait, "les petits ruisseaux font les grandes rivières". Si tous les revenus payaient les charges aux mêmes titres que les bas revenus, le taux sur l’ensemble serait moins élevé pour tous. Les petits "ruisseaux" seraient plus nombreux, et cette grande "rivière" nécessaire plus importante. La T.V.A au lieu d’augmenter aurait baissé, ainsi que la C.S.G la création Rocard. Ainsi, tous ceux qui font partie de ce pilier dit d’économie, ne veulent pas s’imposer eux-mêmes.

Retour....