Les piquets de grèves

Voilà des mentalités qui devraient changer. Celles qui ne devraient pas être ce quelles sont en ce moment novembre 95. Toutes ces grèves dont l’importance sont proportionnelles aux mensonges qui sont utilisés pour justement en amplifier le mouvement. Chacun y va de son invention ! Ils sont heureux, ils vont peut-être gagner comme ils disent. Tous ces dirigeants syndicaux responsables de ces mouvements, que suivent tous ces crédules comme des cochons suivraient leur mère, alors que la vérité dans tout cela, c’est que tous ces dirigeants de partis politiques et syndicaux, n’auraient plus qu’à aller s’inscrire au chômage si toutes les résolutions prévues au référendum de 1969 avaient pu être réalisées. Dont la principale était la participation !

Il est un sujet que je me dois de dénoncer, ce sont les piquets de grève. Tout le monde a le droit de se défendre. Si le seul moyen de se défendre s'est la grève, qu’ils fassent la grève. Mais, ils n’ont pas le droit d’empêcher les autres de travailler par des piquets de grève. C’est un comportement dictatorial et non démocratique comme ils veulent nous le faire croire.

Quand je repense à ces erreurs dont les masses sont responsables en tant que suiveurs volontaires de tous ces meneurs et charlatans, qui ne sont "payés" que pour détruire toutes constructions favorables à notre évolution sociale. Tous ces meneurs me font penser à ces enfants qui détruisent "souvent méchamment" le château de sable qu’un autre enfant a construit sur la plage avec amour, avec passion et surtout avec calme. Voilà à quoi ressemblent tous ces meneurs de mouvements qui affirment que l’égalité n’existe pas, et refusent tout entendement, dès qu’il s’agit justement de rétablir l’égalité entre les uns et les autres. Notre société française est remplie de ces mouvements de contradictions en tout genre.

Retour....