Les guerres de religions

J'entendais récemment sur France inter, dans l'émission "le téléphone sonne", dont le sujet était "dieu a-t-il un avenir". J'ai téléphoné, et j'aurais bien voulu pouvoir parler de ces croyances et donner mon opinion, mais bien sûr, je n'ai pas été retenu. Les questions retenues n'ont été que des questions favorables aux croyants. On ne veut pas débattre sur cette question. Ceux qui professent ces croyances, et qui pour la plupart ne croient pas un seul mot de ce qu’ils "enseignent", ont peur que l'on découvre la supercherie. Leur définition a été, dieu est l'avenir de l'homme. Comment peut-on affirmer que dieu est l'avenir de l'homme, alors que depuis le début de notre ère les hommes ont passé leur temps à s'entre-tuer. Des centaines de millions d'être humains sont morts, et certains dans des souffrances atroces par ceux qui voulaient faire admettre à tout prix l'existence de leur dieu. Presque toutes les guerres passées ont eu comme origine la, et les religions. Encore de nos jours la ou les religions sont la cause des combats entre les populations. Qui peut me dire le contraire.

Qui peut nier que la Yougoslavie n'est pas une guerre de religion ? Sinon pourquoi a-t-on massacré les musulmans par milliers.

Qui peut nier que la guerre en Irlande n'est pas une guerre de religion ?

Qui peut nier que la guerre en Algérie n'est pas une guerre de religion ?

Qui peut nier que les violences entre juifs et palestiniens n'est pas une guerre de religion ?

Qui peut nier que la plupart des conflits dans notre monde ne sont pas des conflits de religion ? Il faut se réveiller de ce cauchemar que sont les religions. Il faut faire taire tous ces personnages dits illustres, qui ont entraîné les masses dans les erreurs passées. Il est pourtant inévitable que tout cela devra se faire un jour.

En regard sur ce que cette religion m'a appris, je me souviens de certaines choses dans le catéchisme qui dit : Tout ce qui n'a pas eu de commencement n'aura pas de fin. Il est dit aussi : dieu n'a pas eu de commencement et il n'aura jamais de fin. Donc tout ce qui a un commencement aura une fin. Ce qui me fait admettre que la ou les religions qui ont toutes eu un commencement aurons une fin, et leur dieu imaginaire aussi, puisque leur dieu est inclus dans leur enseignement. Je ne vois rien de plus logique. La fin des religions se trouve dans leurs enseignements même.

En voulant le dire, le crier, je ne suis que le porte flambeau de ceux qui depuis 2.000 ans et plus, veulent faire entendre aux populations ces mensonges. Peut-être que, quand les humains se seront tellement détruits, et qu'ils se rendront compte qu'enfin, rien de l'au-delà n'a jamais agit, et n'agira jamais pour eux, ni contre eux, quelles que soient les prières qu'ils peuvent invoquer, à moins que la bêtise, l'incommensurable bêtise l'emporte comme toujours devant l'intelligence. Pour cela il n’est pas difficile d’imaginer que, quelle que soit la catastrophe qui puisse se produire, comme il s’en produit souvent sur notre planète, et qu'après ces catastrophes, la destruction soit totale ou partielle, (quelles soient catastrophes naturelles ou catastrophes par les affrontements entre les hommes) et qu'il ne reste qu'un seul survivant à chaque catastrophe, je suis presque sûr que se survivant se dira : si je suis toujours là, c'est que dieu la voulu, il pensera cela sans penser à ceux qui sont mort et se dira peut-être, s'ils sont mort c'est que dieu là voulu. Et Il se dira ce que l'on entend trop souvent hélas, dieu est grand, il sait faire un choix ! Quelle bêtise ! J'avoue que devant ce raisonnement, je me sens plutôt désarmé.

En ce qui me concerne je ne crois en rien à tous ces leurres, et pourtant je respecte autrui quelle que soit son origine. Quand la majorité des hommes suivra mon exemple, sans avoir recours à des artifices, ils s'entendront mieux que depuis ces siècles passés. Entendre de la bouche de gens, que ce soit dans la rue ou chez-soi ou au cours d’une conversation, des réflexions qui indique que dieu est l’arbitre du résultat de son action, c’est une définition simplette d’individus que l’on "entend" à longueur de journée dans nos "relations" audiovisuel. Il faut écouter, et non faire la sourde oreille devant tous ces individus qui utilise cette forme d’irresponsabilité de soit même. Je ne vais pas citer toutes les réflexions utilisées par la majorité de notre espèce, mais entendre des réflexions comme : Si dieu le veut ! Ou, j’ai fait ce qu’il fallait faire, tout est maintenant dans la volonté de dieu, ect, ect. Ces réflexions font apparaître l’incapacité de trop de membre de notre espèce de se prendre en charge eux-mêmes. Je ne fais pas partie de ce cet incommensurable groupe. Je ne demande pas à ce "dieu" ni à ses "saints" imaginaires d'agir en ma faveur, puisqu'ils n'y peuvent rien. L'un n'existant pas et les autres étant morts.

Retour....