Les 32 heures

Voir moins ? La solution pour résoudre le chômage ?

En ce qui concerne les 32 heures, dont beaucoup parlent à tors et à travers, alors que la solution est toute simple à comprendre. Quel que soit le nombre de salariés et le nombre de chômeurs, ces deux ensembles représentent une certaine somme d’argent. Cette "somme" d’argent fait donc vivre ces salariés et ces chômeurs. Alors je pose cette question à tous ces grands hommes.

Quelle difficulté y a-t-il à faire vivre d’une part, ceux qui travaillent et ceux qui ne travaillent pas, avec une somme d’argent dont la valeur est la résultante de ces deux valeurs ? Et d’autre part, à faire travailler ceux qui ne travaillent pas avec ceux qui travaillent, afin qu’ils continuent à vivre de la même somme. Parce que tout est là ! Il y a de l’argent pour faire vivre ceux qui travaillent et ceux qui ne travaillent pas, et on ne trouverait pas d’argent pour faire travailler ceux qui ne travaillent pas avec ceux qui travaillent, je le répète, cela est ridicule. Nous ne pourrons pas trouver de solutions au problème du chômage si nous continuons à vouloir maintenir un système social, en refusant dans changer les bases.

Tout se passe comme si nos soi-disant grands décideurs voulaient nous faire avaler de plus en plus de pilules, sans augmenter le volume d'eau nécessaire pour toutes ces pilules. Il arrive dans ce cas que le volume des pilules est plus important que le volume d'eau, et c'est l'asphyxie. Alors que nos "grands" décideurs se décident à changer les bases "mérovingiennes" sur lesquelles ils se basent. Mais ils sont trop bornés ! Trop persuadés de leurs grandeurs. Je pourrais comprendre leurs "grandeurs" si cette "grandeur" leur permettait de trouver des solutions intelligentes et acceptables pour tous, mais ce n'est pas le cas. Ce qui prouve que l'instruction n'est pas l'intelligence. Que le génie dans une branche particulière n'est pas l'intelligence. Que d'être un intellectuel n'est pas l'intelligence. Voici une définition de mon opinion sur les résultats des solutions appliqués par une minorité de personnes. Tous ces "premiers", qui sont sortis de certains rangs, et qui, au cours des millénaires passés ont prétendu avoir les capacités pour résoudre les problèmes qui se posaient, et qui se posent toujours; n’ont été, et ne sont toujours pour la plupart que des "premiers" que nous devrions considérer, que comme des derniers dans la capacité d’harmoniser le courant limpide que devrait être la "source" de nos sociétés. Je n’invente rien, les preuves sont toujours présentes.

L'intelligence d'un individu quel qu'il soit, se caractérise par la capacité qu'il a, à trouver la solution qu'il faut, quel que soit le problème.

Ce qui est rarement le cas de la part de nos "grands décideurs", tant actuel, que depuis tous ces siècles passés. Encore une fois je n'invente rien les faits sont là !

Il n'y a qu'à voir les solutions de nos "grands décideurs" trouvés et utilisés actuellement. Ils laissent trop de gens sur le bord de la route. Où veulent-ils en venir ? Pour qui se prennent-ils ? Ils ne sont pas plus importants que nous tous, oubliés. N’ont-ils pas les mêmes besoins que nous. Ne se torchent-ils pas le derrière de la même façon que nous. En ce qui me concerne je suis gaucher. Ils n'utilisent peut-être pas le même papier, mais sur ce trône dit de "wespalie" nous avons tous la même position. Que le siège soit en or, en faïence ou en plastique ou même sans siège du tout, nous sommes tous prisonniers de cet endroit, que nous le voulions ou non, et nous en sommes libérés dès que nous sommes soulagés. C'est un soulagement qui fait plaisir, alors essayons de nous libérer de ces lois qui nous rendent prisonniers de beaucoup d'évolutions humaines. Nous n'avançons pas, parce que telle loi ou décret de loi nous l'interdit. Nos grands décideurs sont si "intelligents" qu'ils construisent des barrières, qu'ils ferment, et s'enferment ainsi dans un carcan qui les empêche de revenir en arrière. Le petit poucet a été sur ce plant beaucoup plus intelligent, et je ne ferai l'affront à personne d'expliquer comment il a fait. Surtout pas à nos "grands décideurs" actuels qui ne sont pas différents de beaucoup de nos décideurs disparus, puisqu'ils continuent à prendre des décisions qui nous emprisonnent toujours autant.

Ces décideurs sont avant tout de grands orgueilleux ! De grands ambitieux. L'orgueil et l'ambition n'ont jamais fait de miracles mais seulement des catastrophes. L'histoire passée nous le prouve, il suffit d'en lire quelques pages pour en découvrir les terribles résultats.

Retour....