Le tunnel sous la Manche

On a mis sur pied un projet qui était dans la tête de certains hommes depuis longtemps, c'était la réalisation enfin, de ce tunnel sous la manche. Pour cela il fallait de l’argent. La question était, où trouver cet argent ? Comme toujours le seul endroit pour puiser de l’argent il n’y a que les masses. Pour cela on a divisé en actions, "en part", la somme qui normalement devait être estimée pour cette réalisation, et le résultat de cette réflexion, on a vendu ces actions pour récolter l’argent afin de pouvoir construire ce tunnel, jusque la tout est normal. L’action si je me souviens, était estimée dans les 65 francs, (je me trompe peut-être) et cette somme devait normalement être nécessaire. Mais bien sûr, comme souvent les calculs sont "entachés" d’erreurs, parce que, comme toujours confiés à des personnes, qui la plupart du temps en sont incapables. Si leurs incapacités sont si flagrantes c’est parce qu’ils sont "instruits" mais sans jugeote. Je le dis et je le répète, l’instruction sans l’intelligence ce n’est pas grand chose. Je peux aussi ajouter que l’instruction mène souvent à la corruption. Cette corruption, que j’appellerais délinquance des "hautes sphères", pour mettre en parallèle la délinquance des "basses sphères". Délinquance des hautes sphères qui est beaucoup moins réprimées que la délinquance des basses sphères.

Quant à l'action de ce tunnel, elle est si bien "exploitée" par ses fondateurs qu’elle est maintenant retombée autour de 8 francs, et elle n’a peut-être pas fini de baisser. Que doit-il se passer pour les petits actionnaires qui pensaient faire fructifier leurs économies ? Si ces actionnaires se disent, restons-en là, gardons nos actions et patientons, elles remonteront bien un jour ? "L’espoir fait toujours vivre". Ou s’ils se disent, elles ne valent plus rien vendons-les, vendons-les à pertes mais, vendons-les. Avec ce raisonnement ils récupéreront un peu de leur argent qu’ils utiliseront pour d’autres escroqueries du même genre.

En résonant de cette sorte, ils ont servi de tremplin à tous ces organismes financiers qui étaient eux limités par le nombre d’actions qu’ils devaient acheter. Devant cette situation les organismes financiers n’ont plus qu’à attendre ces fruits bien mures et les cueillir. Car le fait que ces actions soient tombées à 8 francs elles remonteront peut-être un jour, pour la bonne raison, c’est que les trains sous le tunnel, roulent. Je crois que là aussi les recettes de fonctionnement de ce tunnel ont été surestimées par rapport au prix de construction d’un tel ouvrage. Toujours ces incapacités qui sont peut-être aussi volontaires de la part des responsables de ces résultats, et ce sont ce qui explique, mais que l’on n'explique pas, la raison du prix de vente des actions et le prix si bas auquel ces actions sont maintenant tombées. Pour le moment le ou les propriétaires de ce tunnel gagnent de l’argent. Et plus les actions sont basses moins on reverse des pourcentages aux actionnaires. C’est tout bénéfice pour le moment aux gros propriétaires de ce tunnel que sont les organismes financiers via les petits porteurs. Ces petits porteurs, qui ne vont pas tarder à leur revendre leurs actions, pensant que pour le moment, elles ne valent pas grande chose. Et bien ils ont tords ! Ils ne doivent pas les vendre. Les organismes financiers n’attendent que cette occasion, de pouvoir les acheter pour une bouchée de pain et leur permettre de s’enrichir encore plus. C’est la spirale qui redémarre et non la chenille comme dans la chanson. C’est à cela que sert le C.A.C. 40. On ne fait rien ! On ne produit pas ! On fait fructifier son argent sur un terrain qui devient de plus en plus pauvre. Ce terrain deviendra de plus en plus "glaiseux" si on continue de cette façon.

Retour....