La nouvelle vie

On nous parle de la mort comme une nouvelle vie, de nouveaux espaces. Mais qui peut avoir inventé une pareille ineptie, un pareil mensonge. Qui peut se vanter d'être passé de l’autre coté, puis en être revenu pour raconter cette soi-disant nouvelle vie. Ces soi-disant nouveaux espaces, qui permettent aux humains de se dire, "si tu me vois de la haut". Tout cela n’est que chimères. Il n’y a personne là haut, du moins de la façon dont un croyant comprend ce la haut. L’homme écrit ce qu’il veut, libre aux autres de croire ces mensonges qu’on peut lire dans ces livres, qu’on appelle la bible ou le Coran ou bien d’autres. Je ne les connais pas tous, mais tous ont été écrits par des hommes. La mentalité de ces hommes est avant tout, la domestication, la soumission de ses semblables, que la bêtise, l'incommensurable bêtise humaine, a permis la transmission, la répétition et l’amplification de ces mensonges au cours des siècles passés.

Il faut écouter ce qui se dit encore de nos jours quand les hommes s’affrontent. Qui peut admettre que ce dieu puisse à la fois être du coté du vaincu et du vainqueur, pourtant cela a toujours été. C’est toujours le raisonnement de tous ceux qui se disent dieu est avec nous, la victoire sera pour nous. Il y a pourtant eu depuis 2.000 ans et plus, bien des déceptions de ce coté, mais les raisonnements ne changent pas. Certains n’ont-ils pas dit à une certaine époque, tuons les tous, dieu reconnaîtra les siens. Un "hesbolla" ne disait-il pas il y a peu de temps, tuons tous les juifs, dieu nous le demande. Qui peut admettre des âneries pareilles ? Qui peut admettre que ce dieu qui n’existe pas puisse dire à l’un ou à l’autre vas-y je te l’autorise ? Non, tout n’est que mensonges, affabulation et imaginations. Il serait temps que l'être humain se réveille et cesse de vivre dans ces croyances, qui ont amené toutes ces superstitions qui semblent diriger la plupart de notre espèce humaine.

Je m’intéresse toujours aux émissions, de radio ou télévisée, dont le sujet principal parle des religions. Voici la copie d’une lettre que j'envoie à canal+ sur l'existence de dieu suite à une émission que j’ai regardée ce 07/02/96.

 

Madame Monsieur.

Il y a quelque temps dans votre émission "pas si vite" je vous ai écouté parler de l'existence de dieu, je ne peux m'empêcher de réagir.

Vos dires ont l'air de relancer une affirmation de l'existence de dieu, sans que vous en soyez sûr vous même. Mais vous êtes plus dans vos dires, ce que j'appellerais un mouvement comme un "vilebrequin" qui tourne depuis 2.000 ans, et qu'il suffit dans le cas de la religion, de paroles reposant sur des réflexions d'hommes qui ont vécu à un certain moment, pour en relancer le mouvement, qui perpétuent cette croyance depuis 2.000 ans. Cette croyance, qui en vérité n'est qu'une succession de mensonges, aussi gros que le nombre de siècles auquel l'espèce humaine est obligée de si soumettre.

Deux mille ans de mensonges qui sont aussi difficile pour moi à prouver que dieu n'est qu'imagination, que pour vous à vouloir prouver que dieu existe. Pourtant si vous pouviez y réfléchir inversement aussi fortement, je pense pouvoir vous prouver que tout cela n'est que mensonge. Tout ce qui nous entoure en est la preuve formelle, à condition de regarder, de ressentir, d'entendre, tout ce qui bouge autour de nous, depuis que nous sommes ce que nous sommes, c'est à dire des être vivants.

Il serait temps que les êtres que nous sommes prennent conscience que nous sommes les seuls êtres vivant sur notre terre à imaginer de telles irréalités. Même si nous sommes l'espèce vivante qui est (il faut l'admettre quand même) la plus capable "manuellement" de réaliser des choses qui nous permettent de bénéficier en "surplus" de ce qui nous est nécessaire, ce n'est pas une raison pour "qu'intellectuellement" nous nous laissions entraîner dans des imaginations aussi extravagantes qu'irréelles. Avez vous conscience du nombre de déviations mentale qu'à pu faire naître le fait de croire à l'existence d'un dieu qui n'est pas.

Le terme d'athée envers moi, que vous pourriez opposer à votre affirmation d'existence de dieu n'est pas valable. Sauf si être athée signifie pour vous, ne pas croire à une branche de l'arbre de la religion. Mais il existe autre chose que ce mensonge qui dure depuis 2.000 ans. Pour moi l'an 2.000 ne veut rien dire. Il faudra bien qu'un jour on ne soit plus les esclaves de ces mensonges, cela devient trop insupportable pour des individus comme moi. Je souffre d'un excès d'humilité devant de telles absurdités de la part d'individus qui se disent comme vous presque formelle de l'existence d'un dieu. Ces absurdités, qui entraînent d'autres croyances comme une vie après la mort ou la réincarnation, tout cela n'est qu'imagination. Il serait temps qu'un vrai débat s'instaure pour parler de ce mensonge, qui a entraîné depuis 2.000 ans des massacres dont je n'ose en relever les réalités.

Notre monde est encore de nos jours soumis à des massacres à cause du maintien de ces croyances mensongères. Le mensonge crée le mensonge. C'est tous les jours que nous sommes victime du mensonge. Tout le monde ment ou presque. Pour être pardonné de ses mensonges il suffit pour beaucoup de croire en dieu, de lui dire pardonne-moi, et on peut recommencer à mentir. Il est regrettable qu'il n'y ait pas de véritable débat sur cette question, entre ceux qui comme vous veulent nous faire croire qu'il y a un dieu, et ceux qui comme moi sont persuadés qu'on nous mène en bateau depuis 2.000 ans.

J'ai 65 ans, et je commence à avoir le mal de mer sur ce "bateau" qui tangue et qui roule au gré des mensonges. D'un coté la croyance de dieu, et de l'autre son opposé, le diable. Il n'y a ni l'un, ni l'autre ! Il y a nous et nos extrêmes que nous ne savons pas gérer. Tout se passe dans notre cerveau. Nous imaginons tout et n'importe quoi. Je n'invente rien les faits sont là ! Quand je dis, nous, je veux dire tous les être vivants, toutes les espèces vivantes. Une seule de ces espèces nous, avons cette sensation que quelque chose nous est supérieure, autrement que ce que nos cinq sens nous permettent de toucher de sentir. Autrement dit, l'être humain a peur de ce qu'il ne peut comprendre, puisque tout est fait pour qu'il reste dans l'ignorance. (Je peux vous dire que je ne suis pas de ceux là). Donc il donne un nom à ses fantasmes, il implore ce nom qui est dieu et se sent rassuré dès qu'il prononce son nom. C’est une triste façon de se comporter, qui a pris une importance encore plus grande surtout depuis 2.000 ans,

Depuis 2.000 ans tout a été essayé pour supprimer tous ceux qui ne voulaient pas admettre ce fait, qu'il y a un dieu. On a massacré, on massacre et on massacrera encore longtemps si on ne met pas l'être humain devant l'étendue de cette erreur humaine.

De cette lettre je n'ai pas eu de réponse. Pourquoi me on me répondrait ?

Retour....