La contraception

Pourquoi parler de contraception ? Elle est nécessaire pour éviter le développement de notre espèce, mais qu'elle contraception. Je ne suis pas pour autant favorable pour trop de libertés de la part de ceux qui en usent trop librement dans les décisions qu’ils prennent envers les autres, et plus particulièrement comme celles qui se produiraient en Chine de tuer les filles à leurs naissances, et sûrement aussi dans d’autres Pays. Mais la Chine, tuer les filles à leur naissance ou les "parquer" pour les faire disparaître n’est pas non plus une bonne solution. Ils seraient en Chine, un milliard deux cents millions d’habitants, Je comprends leurs motivations, et il est compréhensible qu’ils veuillent ralentir cette progression qui ne peut aboutir à la longue qu’à une catastrophe pour ce peuple. Je n'oublie pas pour autant que la question se pose aussi pour la population dite humaine de notre planète. La meilleure solution serait l’interruption de grossesse avant la naissance sans discrimination de sexe. Car si la Chine continue à supprimer les filles et ne garde que les garçons, elle coure au grand galop à une catastrophe encore plus importante. À moins que son objectif soit ? Que les garçons devenant automatiquement des soldats, ils puissent devenir de la chair à canon. Je laisse en imaginer individuellement les conséquences et les résultats sur lesquelles je ne m’étendrai pas.

Nous pourrions trouver d'autres moyens de contraception que (comme en chine) de tuer les nouveau-nés à leur naissance, et nous en avons beaucoup à notre portée qui est en train de se développer, c'est, lisez-moi bien, les "P.D." Pour ne pas dire les homo " ! Je trouve que le mot "homo" est trop intellectuel, ors moi, je ne suis pas un intellectuel, mais un simple "cul-terreux". Ces "PD", s'ils deviennent de plus en plus nombreux et de plus en plus "exigeants" ils veulent qu'on parle d'eux, ils veulent être reconnus, et bien laissons-les se comporter comme ils le veulent. C'est une catégorie qui ne se reproduira pas malgré son augmentation apparente, qui n’est due au fait qu’ils sortent de leur isolement. C'est aussi que la population mondiale devenant de plus importante que les homos deviennent de plus nombreux en raison d'un pourcentage qui reste le même, si l'on en croit les statistiques, que 20% des mâles à la naissance deviendraient homo, et que le pourcentage des femelles, serait que 10% deviendraient lesbiennes. En ce qui me concerne ils peuvent faire ce qu’ils veulent, sauf les autoriser à l’adoption d’enfants. Les politiques qui favoriseraient les homos à adopter des enfants, le feraient il me semble pour deux raisons principales. La première serait qu’ils seraient eux-mêmes homo ? La seconde serait qu’ils cherchent des voix dans les urnes de vote, ce qui serait encore plus mal venu que la première raison. En ce qui me concerne, les relations homosexuelles resteront pour moi une "anomalie" de la nature , je dirais même un handicap par rapport à l'hétérosexualité. Cette anomalie donne deux avantages pour notre espèce humaine. D'une part c'est un bon moyen de contraception qui ne coûte pas cher. D'autre part, ne se reproduisant pas, ils resteront eux-mêmes. Alors, pourquoi chercher "midi à quatorze heures". Il est parfois plus sage de comprendre des conceptions qu'il vaut mieux laisser être ce qu'il sont que de les freiner.

Les freiner comment ? Je viens de lire un livre qui me fait changer d'opinion envers les homos. Il semblerait que l'homosexualité serait due à une anomalie, à un manque ou un surplus de testostérone dans le cerveau dans les six à huit premières semaines de la conception du fœtus. Six à huit premières semaines, c'est un délai très cours pour réagir, à fin de tenter de prévenir de mettre au monde des enfants qui plus tard, peuvent devenir ou deviendrons des homosexuels.

Je recommanderai de lire ce que je viens de lire pour que chacun se fasse une opinion complète sur les intervenant de cette homosexualité, devenue d'une importance que la morale humaine comprend difficilement. Je faisais partie de ces personnes qui ne voulaient ou ne savaient comprendre ce comportement. Mais depuis la lecture de ce livre je comprends mieux, et accepte plus humainement ce comportement.

Quand je pense qu'il m'a fallu arriver à l'âge de 75 ans pour apprendre et comprendre le pourquoi de ces différences qui me plonge dans une humilité de laquelle le temps qui me reste à vivre ne suffira pas à en effacer la trace désormais indélébile.

Je vous communique les références de ce livre que tout le monde devrait lire.

De Allan et Barbara Pease, dont le titre est :

Pourquoi le hommes n'écoutent jamais rien, et pourquoi les femmes ne savent pas lire les cartes routières.

Je vous recommande ce livre, et recommandez-le à votre entourage.


Retour....