Groupe O

 

Viande groupe O

Poissons groupe O

Laitage groupe O

Corps gras groupe O

Légumes secs groupe O

Céréales groupe O

Légumes verts groupe O

Fruits groupe O

Epices groupe O

Tisanes groupe O

Suppléments groupe O

 

 

Groupe A

 

 

Viandes groupe A

Poissons groupe A

Laitages groupe A

Corps gras groupe A

Légumes secs groupe A

Céréales groupe A

Légumes verts groupe A

Fruits groupe A

Epices groupe A

Tisanes groupe A

Suppléments groupe A

 

 

Groupe B

 

 

Les aliments groupe B

Viandes groupe B

Poissons groupe B

Laitages groupe B

Corps gras groupe B

Légumes secs groupe B

Céréales groupe B

Légumes vert groupe B

Fruits groupe B

Epices groupe B

Tisanes groupe B

Suppléments groupe B

 

 

Groupe AB

 

 

Viandes groupe AB

Poissons groupe AB

Laitages groupe AB

Cors gras groupe AB

Légumes secs groupe AB

Céréales groupe AB

Légumes verts groupe AB

Fruits groupe AB

Epices groupe AB

Tisanes groupe AB

Suppléments groupe AB

 

Accueil

Bonjour et Bienvenue sur ce site

Vous êtes sur un site qui parle de votre santé en fonction de votre groupe sanguin. Ce n'est pas une plaisanterie, j'en ai testé les bienfaits, vous pouvez vous aussi si le cœur vous en dit, suivre ce régime.

Cette page est plutôt longue, mais lisez là, et retirez-en une réflexions qui vous apportera je le souhaite... après quelques mois de suivi d'une alimentation en fonction de votre groupe sanguin, une sensation différente de votre sensation présente, et de la disparition de certains troubles maladifs.

Choisissez votre groupe sanguin ici à gauche, en cliquant sur le groupe et les aliments qui vous concerne.

Mais avant tout, pour votre information, lisez ce qui suit.

C'est nouveau, et nombreux sont ceux qui regardent d'un œil méfiant ce côté de l'alimentation, qui pourtant, est d'une logique implacable. Si nous regardons les autres espèces qui vivent sur notre planète, et dont beaucoup de ces espèces étaient sur notre planète bien avant nous, il y a des questions à se poser.

Pourquoi ces espèces "animales" sont-elles toujours présente sur notre planète ? Alors que notre espèce se dépérit et ce déforme dans bien des sens ? Quand je dis se déforme, je veux parler de l'obésité et des maladies de plus en plus nombreuses et déformantes qui naissent chaque jour.

Ces espèces animales, se nourrissent toujours de la même façon depuis qu'ils sont apparus sur notre planète. Celles dont l'alimentation s'est modifiée au cours des millénaires ont disparu. La liste est longue, à commencer par les dinosaure ? Ces espèces se nourrissaient-elles en accord avec leur groupe sanguin ? Certainement oui... mais si leurs sources alimentaires ont changé plus vite que leurs possibilités d'adaptation, ces espèces ont disparues. Je ne crois pas à ce gros cailloux qui se serait écrasé sur notre planète et aurait anéanti cette espèce, non ! Je pense plutôt que l'alimentation des dinosaures herbivore s'est transformée, et a fait disparaître ces herbivores, que les carnivores n'ayant plus de viande pour se nourrir, ont disparu à leur tour. Je me base sur le fait que les crocodiles n'ont pas disparu...

En ce qui concerne notre espèce, la question se pose, car nous pouvons connaître notre groupe sanguin, et nous alimenter en fonction de notre groupe sanguin. Des chercheurs se sont dévoués pour nous renseigner, et espérer que l'espèce humaine que nous sommes, comprendra que l'amélioration de sa santé est dans son alimentation.

Voici quelques mots sur les rapports entre l'alimentation et les groupes sanguins. Découvertes par le Dr D'Adamo père, et poursuivie par son fils et d'autres chercheurs, qui ont constaté les différences d'alimentation en fonction de chaque groupe sanguin dont l'espèce humaine est tenante d'après son origine, et les évolutions qui en ont suivit au cours des millénaires. Libre à chacun d'y porter attention ou pas ? En ce qui me concerne, après avoir suivi ces conseils et m'être alimenté en fonction de mon groupe sanguin, je ne peux qu'en constater les bienfaits.

Nos groupes sanguins sont au nombre de quatre, qui sont déterminés par les groupes ABO, qui veulent dire, le groupe A, le groupe B, le groupe AB et le groupe O. En vérité, ils ne sont pas déterminés dans l'ordre, car le groupe majoritaire est le groupe O, environ 40 et 45 % de notre espèce. Suivi par le groupe A, environ 35 à 40%. Le groupe AB, est lui, aux environs de 4 à 11%, et le groupe B ne serait représenté que de 2 à 5 %.

Bien sûr, les pourcentages d'estimation des groupes sanguins, ne sont qu'estimation plutôt légère, compte tenu des milliards d'êtres humains qui ne connaissent pas leur groupe sanguin. Mais ces estimations peuvent quand même être prises avec autant de sérieux qu'un sondage l'ors d'une élection quelle qu'elle soit.

Toutes ces pages concernant les groupes sanguins peuvent intéresser chacun de nous, (et je vous le conseille) pour en constater les différences d'alimentation, dont les grandes sociétés multinationales de l'alimentation ne semblent pas vouloir en tenir compte, du fait qu'ils nous préparent notre alimentation sur les mêmes bases. C'est-à-dire, le blé, le porc et tous les dérivés, qu'ils cuisinent dans la même marmite. Pas plus d'ailleurs que les laboratoires pharmaceutiques qui ne pensent qu'à la manne financière que leur procurent les inconvénients causés dans les masses que nous sommes, du fait de notre alimentation imposés. En oubliant ou en ne voulant pas savoir que nous sommes tous différents en fonction de nos groupes sanguins, qui ne sont heureusement qu'au nombre de quatre.

Des études on été faites sur les groupes sanguins et les résultats sont étonnant. Ce qui est bon pour un groupe sanguin ne l'est pas pour un autre, alors comment déterminer ce qui est bon pour vous et ce qui ne l'est pas en fonction de votre groupe sanguin ?

Il faut savoir, que la grande industrialisation de l'alimentation, fait, qu'ils veulent nous faire consommer à tous les mêmes choses ? Les grandes multinationales fabriquent des composés de consommation qui comportent un mélange de produits dont chacun de nous, en fonction de son groupe sanguins, devrait s'abstenir de consommer. C'est tout simplement une honte, et un empoisonnement envers les masses que nous sommes. Quand les résultats de ces erreurs seront reconnues, l'histoire des transfusions du sang contaminé ne sera que de la roupie de sansonnet.

Voici un exemple frappant : j'appartiens au groupe O, et le groupe O doit, entre autres, éviter de consommer du porc, mais je peux consommer du canard, donc, je recherche dans les produit mis en vente dans les rayons des magasins, des produits à base de canard, et je trouve de la mousse de canard. En lisant la composition de ce produit, je constate que cet article de mousse de canard est mélangé entre autres, à de la graisse de porc. C'est bien ce qui prouve que la grande industrialisation des produits de consommation veut nous faire manger à tous les mêmes choses. Et l'on s'étonne qu'ensuite, que tant de monde se retrouve chez le médecin pour soulager des maux causés par l'alimentation. J'ajoute que la prolifération des élevages de porc, qui, non seulement, pollue notre organisme, mais pollue aussi l'atmosphère et les sols, par l'épandage du lisier de ces élevages de porc, que les sols ne peuvent plus absorber.

Un autre exemple : le pain de seigle. Étant du groupe O, mon groupe sanguin doit s'abstenir de consommer des aliments à base de blé, je consomme donc du pain de seigle, qui est neutre pour mon groupe sanguin. Mais j'apprends que le pain de seigle ne peut être fabriqué sans être mélangé à de la farine de blé, et c'est vendu pour du pain de seigle. Ainsi contre ma volonté, si je veux manger du pain, mais ne pas consommer de blé, je dois m'abstenir de pain quel qu'il soit ou supporter les inconvénients dus au blé et au gluten qu'il contient. On s'étonnera encore qu'il y ait tant d'obèse, puisque le blé fait grossir les personnes du groupe O.

J'ai recherché d'autres aliments que mon groupe sanguin peut consommer sans craindre un dérangement gastrique. De tous les produits que je pouvais consommer, ils étaient tous "accompagnés" de graisse de porc. N'étant pas Musulman, je me moque de la graisse de porc, mais pourquoi vouloir à tout prix nous faire consommer ce qui nous est néfaste ? La réponse est toute simple, soit, ils ne connaissent pas les inconvénients que peut causer un aliment dont le groupe sanguin concerné ne peut supporter, soit, ils ne veulent pas le connaître. Mais pourquoi aussi ? La majorité des services de médecine ne connaissent pas ou ne veulent pas faire le rapprochement entre les nombreux maux que rencontrent les masses que nous sommes, et les "malades" qui remplissent chaque jour les nombreux cabinets médicaux, et plus particulièrement après des bouffes. Ces composés alimentaires proviennent bien des grandes fabriques d'aliments de toutes sortes, copiés aussi par d'innombrables petites fabriques d'aliments, dits, pour tous les goûts, mais malheureusement pas pour tous les groupes sanguins. Je n'invente rien, il suffit de faire ses courses pour s'en rendre compte, et de constater qu'il ne nous est pas facile d'y échapper.

Les laboratoires pharmaceutiques et les responsables de la sécurité social, qui ne comprennent pas que le trou de la sécu qu'ils tentent de boucher depuis des décennies est dû, la plupart du temps à l'alimentation. Ce trou de la sécu n'est pas prêt, dans ces conditions, d'être bouché. Mais après tout, peut-être ne veulent-ils pas le boucher ce trou de la sécu ? Si l'on tiens compte du budget de la sécu qui est d'environ 305 milliards d'Euro (soit, deux mille milliards de Frs) que bon nombre de hauts fonctionnaires sont employés et touchent des salaires mirobolants. Imaginez un instant qu'en fonction de moins de malades, les dépenses diminuent, donc on diminue les recettes et c'est encore une entreprise en restructuration et des chômeurs en plus. Non, il vaut mieux continuer à rendre les masses malades, c'est d'un rapport plus intéressant

En vérité, nous leurs servons de cobaye, mais c'est bien sûr ? Parce que nous le voulons bien. Alors pour une meilleure santé, ne les suivons pas comme des moutons, mais comme des consommateurs avisés, et refusons les produits qui contiennent des aliments qui sont contraire à notre santé et à celle de nos enfants. C'est plus tard que nos enfants paieront la facture. Cette facture, les adultes actuels (déjà beaucoup malade) ne seront plus là pour l'honorer, alors pensons à eux. La santé ne se limite pas à l'instant, mais sur toute notre vie. Il serait temps que les pouvoirs publics surveillent de près les fabricants d'aliments nutritionnels pour chacun de nos groupes sanguins, au lieu de tout mélanger dans la même marmite. Il faudra bien un jour, compte tenu des connaissances qui voient le jour, que les services de santé et de nutrition accordent leurs violons.

De tous temps les masses ont payé un lourd tribu de vies humaines avant qu'elles ne s'adaptent aux nouvelles sources alimentaires. Il a fallu plusieurs millénaires pour qu'une mémoire génétique correcte s'installe entre le groupe sanguin O et le groupe sanguin A suite à une nouvelle alimentation. Le groupe O qui existe toujours et qui est encore majoritaire dans notre espèce a toujours du mal à s'adapter à certains aliments. Il en est de même pour le groupe A qui ne devrait pas consommer de protéines animales. Il peut paraître invraisemblable qu'après des millénaires de développement de l'espèce humaine, on s'aperçoive que notre alimentation et notre groupe sanguin sont toujours autant liés l'un à l'autre, pourtant ?

Pour admettre ce lien, il suffirait à chacun de regarder le monde qui nous entoure, et ce monde, ce sont tous les êtres vivant sur notre planète. Sans regarder toutes les espèces qui vivent sur notre planète, observons-en seulement quelques-unes. Regardons quelques animaux tels que l'ours. Voilà une espèce qui depuis la nuit des temps se nourrit des mêmes aliments, et cette espèce est toujours identique. Sans entrer trop dans les détails, elle sait qu'à telle époque elle trouvera les aliments qui sont nécessaires à sa survie, comme les saumons, et pourtant ces animaux sont considérés par l'espèce humaine comme des animaux sauvages.

Regardons une autre espèce animale qui nous est proche comme le singe. La plupart de ces singes ont comme alimentation, des végétaux. Mais de temps en temps ces espèces ressentent le besoin de manger de la viande, et pour ce faire, ils se mettent en chasse pour trouver de la viande, qui est souvent une autre espèce de singe qui vit aux alentours. Regardons maintenant nos animaux domestiques, tels que les chiens, les chats et même les vaches qui sont devenues folles, pourquoi ?

Les chiens et les chats sont des animaux dont la nourriture historique est loin de correspondre à ce qui leur est nécessaire. Donc ? Pourquoi sont-ils si souvent chez le vétérinaire ? Le chat, qui pour sa santé devrait de temps en temps déguster une souris, n'est même plus, la plupart du temps, capable d'en attraper une. Regardons nos vaches, pour leur avoir fait consommer des aliments dont elles n'étaient pas destinées, sont devenus folles. Je pourrais, et vous pourriez m'aider à démontrer d'autres exemples qui démontrent ce que je veux démontrer. Mais, toute notre espèce est-elle capable de regarder ces vérités en face ?

Je vais tenter un autre rapprochement de certains comportements humains qui font trop souvent l'actualité, tels les tueurs en séries. D'autres crimes isolés et souvent inexpliqués, comme les viols, les réactions violentes de certains individus qui ne savent pas contrôler leurs "pulsions". Nos ancêtres, et plus particulièrement le groupe O, étaient des chasseurs. Autrement dit, ils devaient tuer pour survivre. Le fait d'être d'un autre groupe sanguin, n'a pas pour autant éliminé dans notre sang les instincts d'actes que nos sociétés modernes ne s'expliquent pas. Donc l'instinct de tuer était primordial. Les tueurs en série, que la médecine moderne, (tels les psychiatres en tous genre), tentent de déterminer les raisons de ces comportements. Ces tueurs en série ne seraient-ils pas encore habités par des instincts ancestraux dont notre sang ne saurait se débarrasser ? Notre sang qui transporte tous les éléments qui conditionne nos comportements, n'aurait-il pas encore chez certains de nous des "poussières" qui dans l'irrigation de notre cerveau, exciteraient certains neurones ? (Qui seraient une centaine de milliards). Comment retrouver dans cet ensemble de neurones, (si important en nombre et si restreint en volume) le lien entre ces deux éléments. Je pense que le demain qui apportera la solution à cette question est encore très lointain ? Je pense que la question pourrait être abordée, à moins quelle ne soit ridiculisée ?

Quoi qu'il en soit, que faut-il faire de ces individus qui ont des comportements, dont ils ne sont pas eux-mêmes les maîtres ? Il serait temps, que nous les masses, faisions comprendre que nous voulons manger sainement, et surtout ne pas conserver toute notre vie des inconvénients de santé suite à une alimentation néfaste. Bien sûr, il faudrait que chaque être humain connaisse sont groupe sanguin, et nous en sommes loin. Vous qui lisez ces lignes, connaissez-vous votre groupe sanguin ? Si vous ne le connaissez pas, je vous conseille de vous renseigner le plus vite possible, surtout si vous vous sentez trop gros, trop maigre ou souvent indisposé sans connaître les raisons de vos indispositions. Sachez que votre groupe sanguin peut être déterminé avec une simple goûte de salive. Alors n'hésitez pas. Puisque les industriels de l'alimentation sont capables de nous cuisiner des plats dans lesquelles ils mélangent tout et n'importe quoi, ils seront aussi capables de cuisiner des plats pour chaque groupe sanguin qui ne sont que quatre. Ce n'est pas du racisme, mais une situation à rétablir le plus vite possible, si nous ne voulons pas que des maladies nouvelles naissent encore chaque jour que notre nature fait.

Bien sûr, que nous pouvons consommer ce que nos papilles salivent de plaisir, et que nos pupilles, elles en sortent de leurs orbites. Mais le prix à en payer n'est pas toujours en accord avec notre santé. En attendant, les laboratoires pharmaceutiques se frottent les mains et se remplissent les poches, en nous obligeant par des consommations excessives de médicaments, (dont la plupart du temps, perturbent notre santé et donnent naissance à de nouvelles maladies) le fonctionnement perturbé de nos organismes déjà fragilisés par l'alimentation imposée.

Et puis ça

Je vous remercie de votre attention.