Greenpeace et ses fantasmes

Greenpeace est une association qui prétend défendre les intérêts des masses contre certains développements de notre activité humaine. Je pense que Greenpeace est avant tout, une association comme beaucoup d’associations qui profitent de la croyance en toute chose des masses, plus que la défense et de la sécurité des masses. Quand il s’acharne contre l’énergie nucléaire il sait qu’il trouvera un écho qui lui permettra de récolter des fonds pour faire vivre son association ? Pour s’en rendre compte il suffit de lire leurs nombreux prospectus qu’ils distribuent tout azimut, dans lesquelles ils mendient des sommes à tout à chacun, alors que la mendicité est interdite dans notre pays. Il sait pourtant très bien que l’énergie nucléaire n’est pas la pollution la plus dangereuse. Quand il s’acharne contre les OGM, il sait là aussi qu’il aura un écho des masses et qu’il récoltera des fonds, car les masses comme toujours savent reconnaître la responsabilité des autres, mais pas leur responsabilité propre. Alors quelle est la responsabilité propre des masses ? C’est la pollution par l’usage de l’automobile. Pourquoi Greenpeace ne cherche pas à attirer l’attention des masses contre cette pollution mortelle pour notre espèce dans le siècle que nous commençons ? Tout simplement parce qu’en combattant l’utilisation des voitures par les masses, il sait très bien qu’il n'aurait aucun écho. Les masses ne répondront jamais à cet appel qui les mets en cause directement, pourtant il faut bien en convenir la pollution la plus mortelle est l’utilisation des produits fossiles. Il est vrai que les masses ne sont pas directement responsables de cet état de fait, mais elles sont responsables de ne pas s’en sentir responsables. Voir la majorité de ces possesseurs de véhicules polluant qui fonctionnent aux produits fossiles, s’en servir pour des déplacements qu’ils pourraient faire à pied ou à vélo, est de leur part une grande responsabilité pour l’avenir de leurs descendants. Voir aussi les compétitions automobiles comme les grands circuits dont ceux que nous appelons les F1, et qui consomment 75 litres aux 100 kms ect... Mais bien sûr les premiers responsables de cet état de fait sont d’une part, les producteurs de ces produits fossiles, et d’autres part nos dirigeants politique de tous bords qui depuis des décennies ont laissé toute liberté à ces assassins de notre espèce.

Retour....