Explorations futures

Pour le moment je dois revenir un peu en arrière pour situer le pas que nous commençons à franchir, par rapport au pas que nos ancêtres ont franchi il y pas mal de siècles. Si nous lisons les découvertes des explorateurs de l'époque, nous pouvons dire que nous sommes dans la même situation, à ceci près que les explorateurs de l'époque pouvaient avancer dans leurs recherches de découverte, avec moins de difficultés que les explorateurs spatiaux de notre époque. Nos recherches de découvertes de notre univers, comme l'ont fait nos explorateurs pour parcourir notre globe, seront beaucoup plus difficiles. Grâce à ces explorateurs, qui ont parcouru de long en large notre globe terrestre nous connaissons tous les recoins "ou presque" de notre planète ? Maintenant nous voulons connaître et "piétiner" toutes les planètes qui composent notre univers propre. (Quand je dis propre, je pense à notre système solaire et les planètes qui le composent). Pour y parvenir, il "nous" faudra beaucoup plus de temps. Car aller visiter nos planètes demandera autre chose que les vaisseaux qui ont été construits par nos ancêtres pour parcourir les océans. Même si nous donnons aux moyens que nous utiliserons le nom de vaisseau spatial. L'élément dans lequel nos vaisseaux spatiaux vont se déplacer n'est pas le même que l'élément sur lequel se déplacent nos bateaux.

Pour aller au-delà de l'endroit où nous sommes allés à ce jour il faudra trouver un autre moyen de propulsion que celui que nous connaissons aujourd'hui. Il faudra trouver autre chose que la poudre, l'hydrogène et autres carburants qui ne sont plus utilisables aujourd'hui pour aller aussi loin que nous le voudrions. Toutes ces énergies fossiles ne devraient plus être utilisées de nos jours, compte tenu du niveau de pollution de notre planète, dont je donne plus loin mon explication. En ce qui concerne nos futurs moyens de propulsion, je pense avoir une idée qui sera peut-être la solution de l’avenir. Nous sommes sur une planète à forte puissance magnétique, et nous ne ressentons pas cette force parce que nous sommes nous-mêmes "magnétique". Toutes proportions gardées notre magnétisme est équivalent au magnétisme de notre planète, et c’est pour cela que nous ne pouvons pas décoller de cette planète sans une force supérieure à ce magnétisme terrestre.

Alors comment faudrait-il faire pour échapper à ce magnétisme sans la force de propulsion que nous connaissons de nos jours ? Il nous faudrait construire un "vaisseau spatial" magnétique, avec possibilité d’inversion de sens de ce magnétisme. Cette inversion de magnétisme servirait d’une part, en utilisant le magnétisme contraire de notre planète pour en être "éjecté", et d’autre part, renverser ce magnétisme pour être attiré par notre planète que "nous" serions bien heureux de retrouver. Cette idée fera rire nos spécialistes des inventions en tout genre. Mais pourquoi mon idée ne serait-elle pas une idée de l’avenir ? Peut-être que d’autres que moi, ont déjà eu cette idée, mais je n’en ai jamais entendu parler. Pourtant si je m’arrête aux films de fiction dans lesquelles on nous montre des soucoupes volantes, je serais curieux de savoir si le metteur en scène de ces films a fait le rapprochement entre les moyens de propulsion de nos "engins" actuels, et le moyen de propulsion de ses soucoupes ? S'il ne l'a pas fait, il aurait dû ! Parce que ces soucoupes volantes, qui sont pour le moment imaginaires, ne peuvent se déplacer dans notre espace que par magnétisme, c’est ce qui explique, leur rapidité de déplacement.

Il faut dire qu'aucun moteur à propulsion comme nous les connaissons aujourd'hui ne serait capable de se déplacer à une telle vitesse. Mais je le répète, ces soucoupes volantes ne sont que de la fiction, tout comme les martiens que nos cinéastes de tous bords s’amusent à vouloir nous impressionner. Je dis qu’il n’y a pas d’extra terrestre dans notre système solaire. Quant à ces soucoupes elles pourraient être inventées, et elles le seront. Elles le seront dés que nous aurons trouvé le moyen de les construire, et elles se déplaceront avec les moyens de déplacement que je cite ci-dessus.

Bien sûr ! Pour cela il nous faut trouver le matériau adéquat, qui existe sur notre planète. Mais je fais confiance à nos chercheurs qui sont peut-être déjà sur le chemin. Ces recherches dans ce domaine seraient plus utiles, que certaines recherches faites actuellement depuis des années. Car si je pense à de telles réalisations, je pense ne pas être le seul ce serait dommage. Pour le moment il semblerait que nous ne connaissons pas autre chose que les propulseurs à explosion, et c’est pour cela que les moyens de déplacement que nous utilisons de nos jours dans l'espace que nous appelons sidéral, n'est comparable qu'à un saut de puce. Je défie quiconque d'affirmer le contraire. Je ne vois pas un vaisseau spatial habité, partir dans l'espace pour un voyage de plusieurs années, ce serait de la folie. Magellan se retournerait dans sa tombe. (Si toutefois Magellan a quelquefois été enterré). Il faudra donc pour "naviguer" dans l'espace trouver un autre moyen de propulsion. Pour le moment nous n'avons pas d'autre objectif accessible que la lune, cette lune qui fait tant parler d'elle, au sens propre comme au sens figuré. Je peux ajouter, que si quelques hommes ont mis les pieds sur la lune, nous pouvons dire que nous avons pratiquement tous, mis la main sur la lune, au sens figuré bien sûr.

Retour....