Encore la religion

Je continue sur la religion ou les religions. Il suffit de regarder autour de soit pour ce rendre compte que tout ce qui se dit depuis 2.000 ans n’existe que dans le mensonge. Je dis bien, regarder autour de soit, c’est la seule preuve. J’ose espérer qu’il ne faudra pas attendre 2.000 ans encore pour faire disparaître toutes ces idées, ces imaginations qui sont encore de nos jours le lit dans lequel se prélasse une trop grande partie de tous les êtres humains qui vivent sur notre planète. Elle est pourtant belle notre planète, tous ces êtres qui vivent dessus n’est-ce pas merveilleux. Si l’homme n’avait pas cette manie de croire, de s’imaginer qu’il est le plus beau ! Le plus merveilleux ! Le plus intelligent de tous ces êtres terrestres qui vivent avec nous, chacun à leur façon. Ils n’ont pas ces autres êtres vivants, de croyances ridicules comme l’homme. Il suffit de les regarder vivre comme nous les montrent les images à la télévision, et ce que nous entendons à la radio ou ce que nous pouvons en lire dans les livres. La preuve est là, toute nette, toute crue, croyable, il suffit de regarder, tout autre, que toutes ces chimères, (j’y reviens) que nous sommes obligés de croire depuis trop longtemps.

Je ne devrais peut-être pas dénigrer ces croyances mensongères, puisque comme beaucoup j’ai été baptisé, j’ai fait ma communion, je me suis marié à l'église, j’ai fait baptiser mes enfants, et je ne peux empêcher mes petits enfants d'être baptisés. Je sais très bien, que ce n’est pas en voulant interdire de front à ma descendance de pratiquer ces rites religieux, que je leur ferai comprendre le coté mensonger de ces rites. Ces rites existent depuis si longtemps hélas ! Et je ne peux espérer du niveau de mes 67 ans changer radicalement ces habitudes.

Pourquoi ne s’élèvent-il pas plus de contradictions pour dénoncer cette anomalie ? J’ai l’impression en écrivant ce que j’écris d'être le seul, alors que nous serions environ 35% dans notre Pays à ne pas croire à ces mensonges. J’ai l’impression d'être le seul à développer une idée qui pourrait amener la vérité à gagner. Moi aussi j’emploie ce mot sur le mensonge. Le mensonge en soit n’est pas un crime si chaque pratiquant du mensonge reconnaît qu’il s’est trompé, c’est cela l’humilité. Cela se fera-t-il un jour je l’espère, mais pas de mon vivant j’en suis sûr.  Il est d'ailleurs très rare qu’une idée importante de quelqu’un soit reconnue de son vivant.  Les siècles passés sont là pour le prouver. Je ne peux dire, depuis la naissance de tous ces mensonges, le nombre de personnes qui ont essayé comme moi d’en freiner le développement. Il faut dire que les moyens pour en empêcher le développement étaient très dissuasifs. Les tortures et la mort en étaient les principales finalités, et pourtant beaucoup y ont essayé. Il faudra pour en arriver à ce que tous ces mensonges des religions n’existent plus que les mentalités changent, mais à voir ce que je vois ce n’est pas pour aujourd’hui. Quand on voit toutes ces luttes entre les humains. Beaucoup de mots ont été imprimés pour raconter l’histoire de Blandine, qui paraît-il aurai été massacrée par ceux qui ne voulaient pas qu’une autre croyance remplace leur croyance. À entendre ce que j’ai entendu, et lu sur cette histoire, cette pauvre Blandine devait être un être d’une endurance à toute épreuve compte tenu de ce qu’on lui aurait fait subir. Mais je ne veux pas m’étendre sur ce sujet. Si cette pauvre blandine s’est laissée massacrer pour défendre une cause qui la dépassait cela la regarde, mais était-ce nécessaire.

Parlons de ces anti avortements. Ces gens qui prennent prétexte que le fœtus dans le ventre de la mère est au nom de dieu un être vivant, donc, on ne doit pas le tuer. (I.V.G.) Mais peut-on tuer une chose qui n’a jamais eu la vie. Ensuite comment l'église peut-elle se poser en juge devant ce fœtus, alors que depuis des siècles elle a fait massacrer des vivants qui refusaient d’entrer dans leurs croyances. Qui a pratiqué l’inquisition, si ce n’est l'église. Comment comprendre ces gens descendant d’une croyance aussi assassine de vies humaines, et qui voudraient nous faire croire qu’ils veulent maintenant protéger la vie. D’une vie qui n’est pas encore entrée dans la vie.

Depuis 2.000 ans et plus, en ce qui concerne le christianisme, beaucoup ont pensé d’abords, et agit ensuite, de vouloir faire prendre conscience aux masses qu’il fallait combattre ce mensonge, mais en voulant imposer d’autres mensonges qui n’avaient de communs que d’en arriver aux même résultats. Et cela continue. Il suffit de compter les "sous-classes" qui se sont multipliés depuis l’invention du christianisme pour ne citer que celui-là. D'autres ont pensé comme moi que ce mensonge devait être dénoncé, pour éviter à l'espèce humaine de sombrer dans les erreurs qui ne manqueraient pas de se produire dans la poursuite de ces croyances qu’ont toujours été les religions. Alors tout a été fait pour les faire disparaître, et bien souvent dans des massacres atroces, telle le bûcher ou la torture, afin que ce mensonge ne soit plus contredit.

Alors le mensonge a continué, s'est développé, jusqu'à ce que les masses acceptent que ce mensonge "était vrai", et les masses ont mordu à l’hameçon et quel hameçon. Ils mordent toujours à l'hameçon, puisque cela dure depuis des millénaires. Faire croire à notre espèce qu’il existait quelque chose qui nous regardait, et qui nous regarde toujours. Qui nous surveillait dans nos gestes, dans nos paroles, pendant notre vie, et même après notre mort, et qui nous surveille toujours. Que nous serions pris en charge par je ne sais quelle chose ? Que tout le monde, depuis que l’homme est homme, a adoré, vénéré, et encore de nos jours. Cette chose qui serait immatérielle, immortelle, alors bien sûr il faut le dire, ce sont les dieux sous toutes ses formes. Chacun lui donnant la forme qui lui convenait le mieux et cela continue. Que de formes de dieux n’ont-ils pas été inventés pour dominer les masses ? Que de punitions infligées par nos "ascendants" pour nous enseigner ce que peut être un dieu jusqu’à nos jours ? Et nous en sommes arrivés à la situation actuelle que je trouve aberrante d’en être arrivé à ce point là. Tout cela pour faire comprendre à ce dieu, que lui, (l’homme) en lui faisant voir (à ce dieu) qu’il le sentait, qu'il y pensait, qu’il serait protégé des maléfices de son environnement, et tout cela, parce que l'être humain, il est vrai, ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Sauf bien sûr, ceux qui nous mènent par le bout du nez. En ce qui me concerne tout cela n’est qu’imagination, qui crée le mensonge, volontaire pour certains et involontaire pour d’autres, mais mensonge quand même. Imagination créatrice et destructrice. L’histoire de notre passé nous le prouve, puisque les résultats de cette imagination ridicule n’ont eu que des effets mortels pour trop de membres de notre espèce.

L’être humain est un grand imaginatif et ne contrôle pas toujours ses imaginations, et nous connaissons les résultats de ces imaginations. Elle le conduise souvent à s’imaginer qu’il détient la vérité. "C’est ce que penseront de moi ceux qui me liront". Pourtant je suis sûr d’être plus près de la vérité concernant ces imaginations de toutes sortes sur les dieux et leur "dérivés", que tous les enseignements qui ont pu tromper les masses depuis cette "création". Toutes ces imaginations destructrices ont fait beaucoup de mal à l'évolution de l’être humain, et celui qui a dit pour la première fois que le ridicule ne tue pas s’est trompé sur toute la ligne. Ceux qui le répètent à l’infini aussi. Toutes ces croyances non fondées qui habitent l’être humain depuis 2.000 ans et plus, ont beaucoup tué, tue encore de nos jours et tueront encore longtemps. Surtout si l'être humain continue encore longtemps à baser sa vie sur ses croyances dépassées. Dépassées est la seule définition qui convient à ce comportement. On peut, être un être humain sans croire à ces mensonges que sont les croyances diverses des religions. La preuve en est, je suis un être humain et je ne crois pas à ces mensonges.

Suite....