D’autres éjections

Notre soleil a éjecté d’autres matières sous formes de poussières. De gros "nuages" de poussières se sont promenés dans l’espace pendant des millénaires, comme il s’en promène encore de nos jours. Tel ce "nuage" de poussière dit cosmique, qui tourne encore entre notre planète et notre soleil. Ce "nuage" tournerait autour de notre planète tout en suivant "notre" rotation présumée autour de notre soleil. Ce qui fait, que nous nous rencontrons tous les ans aux mêmes dates. Ce "nuage" doit être à mon avis, le restant d’un énorme "nuage" nuage de matières chaudes, éjectée de notre soleil, qui en se refroidissant se sont transformée en poussière . Ce "nuage" de poussière dites cosmique, en s’interposant périodiquement entre notre planète et notre soleil, diminue la force des rayons de notre soleil par son opacité plus ou moins forte en fonction de son étendue. Car ce "nuage" ne doit pas être fixe dans sa composition, et selon sa compacité, refroidit plus ou moins notre atmosphère.

Que penser de ce "nuage" qui depuis des siècles la religion nous fait croire que la période de trois jours qui se situe les 11,12, et 13 mai, qu'ils nomment les saints de glace, serait dû à trois saints religieux, saint, dont je connais les noms, mais que je préfère ne pas nommer tellement je trouve cela ridicule et mensonger. Ce même "nuage" de poussière qui six mois plus tard se trouve à l’opposé de notre planète, par rapport au soleil, et a une action inverse de ce qu’il provoque au mois de mai. Au lieu de nous ralentir les effets des rayons de notre soleil, il les renvoie vers notre terre, c’est ce qui nous donne l’été de la Saint-Martin, les 11,12 et 13 novembre. Encore un mensonge de la religion de nous faire croire, que ce radoucissement de novembre, est encore l’œuvre d’un saint.

A noter, que nos scientifiques, ne cherchent pas à démontrer les mensonges de ces religions.

Il doit encore exister dans notre univers des débris, des rejets de notre soleil, qui se maintiennent sous formes de nuages de poussière. Ces nuages de poussières se baladent dans notre système solaire et se trouvent de temps en temps entre notre soleil et notre planète, ce qui nous donne peut-être de temps en temps des saisons plus froides que d’autres. L’explication que je donne est certainement plus logique, que d’entendre dire de la part des populations : que les saisons ne sont plus les mêmes !

A noter encore que nos scientifiques ne cherchent pas à nous renseigner sur ces periodes froides ou chaudes qui modifient periodiquement notre climat.

Comment l'espèce humaine, qui, dans une vie moyenne d’un individu de son espèce si je regarde bien, fait que pendant une grande partie du temps de cette vie, il ne porte aucune attention à ce qui se passe autour de lui. Je pense que cette période ne dépasse pas 50 ans de vision sur les saisons, "et je regarde très large". Comment peut-elle se dire et affirmer que le temps n’est plus le même que dans le temps ? Notre espèce s’imagine trop, qu’elle est le centre de tout ce qui nous entoure. En ce qui concerne les véritables relevés de nos climats, ils sont inférieurs à deux siècles, alors que notre système solaire "aurait" plusieurs milliards d’années.

Quand j'entends nos prévisionnistes de la météorologie nous répéter à chaque bulletin météorologique nous dire que les températures sont en dessous ou en dessus des normales saisonnières. Ces affirmations me font plutôt sourire. Notre planète a connu depuis sa formation, et en dehors de sa période de refroidissement, des périodes climatiques très froide, et des périodes climatiques très chaudes. Ces périodes ne peuvent donc être incluses dans les données des normales saisonnières. Je demande donc à l'espèce humaine d'être un peu plus mesurée sur ses affirmations, qui nous sont répétés chaque jour.

Suite....