Ces boules incandescentes...

Je continue alors, de parler de cette "boule" de matières encore incandescentes de notre planète. Elle vient de naître, et elle crée en tournant sur elle-même ce phénomène de concentration en son centre, et projette à son tour des "déchets" sous forme de bras comme notre soleil. Ces déchets toujours incandescents s’enroulent sur eux-mêmes pour la plupart, créant de la même façon que notre soleil, ce que nous appelons les satellites de ces planètes, comme le satellite de notre terre, la lune.

C'est ainsi en gros que les planètes de notre système solaire se sont formées, et refroidies sous la forme que nous les connaissons aujourd'hui. Je ne pense pas que les planètes de notre système solaire se soient formées comme le disent certains de nos spécialistes, par des agglomérats de rejets qui se seraient agglutinés les uns dans les autres. Si cela était ? Comment expliquer ce foyer au centre de notre planète ? Comment expliquer cette rotation des planètes sur elles-mêmes ? Comment expliquer ce balancement si régulier de notre planète ? Comment expliquer ce "mécanisme" si parfait du fonctionnement de l’ensemble de notre système solaire ? Comment expliquer cette "similarité" de combustion, entre notre soleil, et le cœur de notre planète ?

S’il était possible pour confirmer ou affirmer ce que je dis, en ce qui concerne les planètes de notre système solaire : ce serait de pouvoir constater qu’il existe peut-être encore au centre de notre lune, et au centre de la planète Mars, des résidus de ce foyer. Beaucoup d’entre nous, savent que des braises sous la cendre peuvent durer très longtemps, surtout ceux qui au cours de leur vie passée ont fait du feu de cheminée. La plupart des maisons qui ont des cheminées maintenant, les habitants ne savent pas faire fonctionner une cheminée. Ne savent pas conserver les braises du soir pour les retrouver le landemain matin, en les recouvrant de cendre le soir. Cela est bien dommage, car si ce que j'écris en ce moment est lu un jour, le sens en serait mieux compris.

Ces boules de matières incandescentes, qui étaient au début de la vie de ces planètes leur première raison d’exister. Nous ne pouvons en comprendre ni en filmer les mouvements donc les développements dans notre temps. Un peu comme sur notre planète, la vie del'éphémère dont il fait en 24 heures ce que nous faisons en "75 années. Mais, qu'elle était la circonférence de notre planète au moment où, ce ruban de braise de fusion nucléaire s'enroule sur lui-même ? Je pense que cette circonférence était supérieure à la circonférence actuelle de notre planète ? Peut-être le double ? Par la suite, au bout de peut-être un milliard d'années, cette boule qu'est notre planète, s'est refroidie progressivement. La croute sur laquelle nous vivons actuellement, était, si je puis dire, plane. C'est-à-dire, comme un tapis bien posé. Se refroidissants, "ce tapis bien posé" s'est plissé. Notre planète a diminué de circonférence, formant des creux et des bosses. Bosses, que nous appelons maintenant montagnes, et des creux que nous appelons maintenant fond marins. Il nous est enseigné, que les continents Américains et Européens, dériveraient après avoir été soudés ensembles. Ce n'est pas possible. Mais nous ne pouvons en constater que leur état actuel. Cela fait, que malheureusement il ne me parait pas possible pour le moment de constater ce que j’avance. A moins que nos spécialistes de la question le sachent ? Sachent qu'ils se sont trompés, et ne veulent pas ou n’ose pas nous le dire. Quoi qu’il en soit. Par la suite, et pendant un temps que je ne peux déterminer ? Notre soleil après avoir "éliminé" les "cendres" encore rouge de son "foyer" a commencé à diminuer sa vitesse de rotation diminuant ainsi la longueur de ses bras, qui ont contribué à la formation des planètes dont notre terre. Il a gardé en son ensemble, (après avoir éjecté les résultats de "l’accouplement" de ces matières), ce qui lui permet de vivre une "retraite" paisible. Gardant ainsi sur ses "enfants" un regard protecteur, et une sagesse qui lui permet de conserver l’activité que nous constatons encore de nos jours, et qui nous étonne tant.

Notre soleil continue à se consumer et à projeter des matières incandescentes, mais sa vitesse de rotation ayant diminué ses bras ne sont plus assez longs, ni assez puissant pour former d’autres planètes. Il continue à projeter vers ses "enfants" des matières, qui sont en vérité des liens magnétiques pour la continuité de leur existence. Comme le font toutes les espèces qui vivent sur notre planète envers leur descendance. Sauf peut-être pour l'espèce humaine, qui dans ce domaine, à trop d’exceptions. Comme tout ce qui a un commencement, tout cet ensemble aura une fin. Ce qui démontre que notre soleil est en train de s’éteindre, ainsi que toutes les planètes qu’il a "enfantée". Je pourrais dire qu’il est en ménopause, et qu’il atteindra un jour l’état actuel de notre planète Mars. A ce moment là, il y aura longtemps que notre planète terre se sera éteinte de toute vie et nous aussi. Après s’être éteinte elle se désagrégera, et servira peut-être "d’engrais" pour la création de nouveaux systèmes solaires. Mais nous n’en sommes pas encore là, et notre soleil durera encore longtemps. Ce "longtemps" étant compris je l’espère par les humains que nous sommes, aux mesures de nos dimensions humaines.

Suite...